fbpx

1 877 686.5194

info@consultantimmigration.ca

Les restrictions supplémentaires s’appliquant aux voyages internationaux

Le présent article propose un aperçu des nouvelles mesures visant les restrictions des voyages au Canada. Nous excluons du présent article les mesures visant les voyages des canadiens vers les diverses destinations « soleil ».

 

Nous utilisons comme référence les interventions du PM Justin Trudeau du 29 janvier, celles de son ministre, l’Honorable Omar Alghabra du 31 janvier et le communiqué publié par Transports Canada :

  • Dans les prochaines semaines, à leur arrivée au Canada par voie aérienne, les voyageurs devront se soumettre à un deuxième test obligatoire de dépistage Covid-19. Cette obligation ne remplace pas celle de présenter lors de leur embarquement, un résultat négatif à un test effectué dans les 72h précédant le voyage (en vigueur depuis le 7 janvier).
  • Dans les prochaines semaines, « à quelques rares exceptions », à leur arrivée au Canada par voie aérienne, tous les voyageurs devront faire les premières 72 heures de leur quarantaine obligatoire dans un centre désigné, dont les coûts à prévoir sont de 2000 $ (coûts qui seront assumés par les voyageurs). Si le résultat du test est positif, la quarantaine va continuer obligatoirement dans un centre de santé publique. Si le résultat du test est négatif, la quarantaine va se poursuivre à la résidence choisie par le voyageur avec des rapports quotidiens sur ArriveCAN.
  • À partir du 3 février, seulement 4 aéroports seront désignés comme points d’entrée au Canada : Montréal, Calgary, Vancouver et Toronto.
  • Dans les prochaines semaines, les voyageurs entrant au Canada par voie terrestre devront présenter le résultat négatif d’un test de dépistage effectué dans les 72 heures précédant le voyage.
  • Une dernière mesure qui entrera également en vigueur prochainement concernera les vérifications de conformité des voyageurs arrivant au Canada tant par voie aérienne que terrestre, celle-ci sera effectuée par les employés des services de santé provinciaux en collaboration avec l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Lors de ces inspections, les agents veilleront à ce que les conditions de la quarantaine soient respectées (notamment en ce qui concerne l’identité des personnes qui ont l’obligation de la suivre, le lieu de quarantaine, etc.).

 

Par la même occasion, nous vous informons que dorénavant vous ne pouvez plus exiger à vos employés embauchés via le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), de travailler durant la période de quarantaine, mais vous gardez l’obligation de les payer à raison d’au moins 30 heures/semaine. Seulement les travailleurs essentiels en seront exemptés. Selon nos informations, Service Canada (SC) limiterait cette définition aux employés travaillant dans le domaine de la santé. Nous vous invitons à faire preuve de vigilance et en cas de doute, nous contacter ou faire une demande d’information auprès de SC.

 

Nous sommes conscients que ces nouvelles mesures auront un impact majeur sur la planification de votre recrutement international mais également sur la gestion des déplacements de vos travailleurs à l’étranger. Nous suivons de près tout nouveau développement et nous vous en tiendrons informés.

Vous avez des questions ?

contactez-nous