fbpx

1 877 686.5194

info@consultantimmigration.ca

Immigration et ses mythiques « on dit que »

Combien d’entre vous, que vous soyez des professionnels dans le domaine ou des candidats dans les divers programmes d’immigration, n’avez pas entendu un énoncé qui commence avec le fatidique « on m’a dit que… » suivi d’un énoncé plus ou moins vrai ?

S’il est vrai que toutes les informations en lien avec les divers programmes se trouvent sur les sites des ministères d’immigration fédéral et provinciaux, naviguer ces dispositions et comprendre leur impact sur les divers gestes posés, peut s’avérer une tâche ardue. Nous avons dorénavant des groupes de discussion sur les réseaux sociaux et des capsules informatives en format vidéo, qui représentent tout autant des efforts de vulgariser les diverses dispositions. Mais immigration pour tous, est-elle à la portée de tous ?

Nous avons recensé les mythes les plus fréquents qui circulent et qui faute d’une compréhension correcte de la situation de chacun peuvent s’avérer de vrais pièges pour tout parcours immigrant et pourquoi pas professionnel :

  • « Tour du poteau » à la recherche d’un nouveau permis : les programmes, les types de permis et les conditions d’obtention sont de stricte interprétation et prévus par la législation en matière d’immigration. Cela veut dire que si la possibilité d’obtenir votre permis n’y est pas prévue, votre demande sera refusée ;
  • Statut implicite et envoi d’une nouvelle demande par la poste ou en ligne uniquement ;
  • Sélection provinciale (Certificat de sélection du Québec) et statut implicite : obtenir son CSQ n’équivaut pas à l’obtention d’un statut quelconque au Canada (temporaire ou permanent). L’émission d’un tel document est une compétence strictement fédérale ;
  • Statut au Canada d’un conjoint canadien : l’obtention du droit de séjour est soumise à des règles clairement déterminées et même si la réunification familiale reste une priorité du gouvernement fédéral, l’octroi d’un tel droit n’est ni automatique ni de plein droit
  • Validation d’une offre d’emploi qui ne reflète pas la réalité mais qui permet l’obtention d’un permis de travail. Soumettre une telle demande est une fausse déclaration avec des conséquences lourdes pour l’employeur (interdiction de participer dans les programmes des travailleurs étrangers temporaires et amendes) et employé (interdiction du territoire). Penser que l’agent qui traitera la demande ne s’en rendra pas compte relève d’une approche à la fois simpliste et dangereuse digne d’une autre époque.

La conclusion ? Chaque projet d’immigration est personnel et s’informer des sources de première main n’est pas une option mais une obligation. En la respectant, vous avez plus de chances de trouver les bons professionnels pouvant vous aider à mener avec succès votre projet d’immigration au Canada. Et finalement, comprendre que le domaine de l’immigration est toujours en pleine évolution et suit les réalités socio-économiques du pays, la pandémie actuelle comme preuve à l’appui. Ne pas le comprendre ou ignorer les évolutions peut laisser place à de malheureuses erreurs.

Vous avez des questions ?

contactez-nous