BLOGUE

Déplacements transfrontaliers et dossiers judiciaires

Les exceptions : Les crimes commis avant l’âge de dix-huit (18) ans et plus de cinq (5) ans avant l’entrée aux 

États-Unis; les crimes passibles d’une peine d’emprisonnement d’un (1) an pour lesquels l’individu a reçu une sentence de six (6) mois ou moins et les actes dits « crimes politiques ».

Ce qu’il faut retenir par-dessus tout : ne jamais mentir à un agent d’immigration: dans tous les cas, ce dernier détient un pouvoir discrétionnaire quant à l’interprétation du crime. Également, il vous est possible de rectifier votre situation en faisant une demande de pardon aux États-Unis, un des prochains sujets que nous aborderons.

Pour toute information, n’hésitez pas à communiquer avec Yves Letendre, Consultant en immigration.